PHILOSOPHIE  CHINOISE

 
 

La Prise de Décision

La vie nous confronte à des choix permanents. Ces choix nous permettent de mieux comprendre la loi universelle des causes et des conséquences, la loi des responsabilités. Mais elle génère également et obligatoirement de la dualité, et cette dualité fait que nous sommes confrontés à des choix.


Décider et faire des choix est un passage obligé de l’être humain !


Le fait que nous devons prendre des décisions est aussi dû au libre arbitre qui nous a été donné.


Mais en fait, décider est plus important que la décision en elle-même. L’important n’est pas le choix en lui-même, mais le fait de décider ! D’oser décider !


L’humain a peur de décider faux, alors souvent, il préfère de ne rien décider.


Si on ne décide pas, il y a un risque qu’une souffrance apparaît et qui peut augmenter progressivement pour pousser finalement à la décision. La souffrance est un système d’alarme, un langage universel, qui nous avertit quand quelque chose ne va pas ou n’est pas correctement perçu.


La société a tendance à dire ce qu’est le bon choix. Mais en réalité, il n’y a pas de bon, ni de mauvais choix ! Il n’y a que des choix qui amènent à telle ou telle autre situation. Donc, il faut choisir avec le sourire et se réjouir de l’occasion qui nous est donnée d’expérimenter un nouvel aspect de la vie.


On peut dénombrer 4 Etapes utiles pour faire des choix :


  1. 1)examen de la problématique : un choix n’est possible que s’il y a un problème. Pour cela, il faut qu’on s’aperçoive qu’il y a un problème.


  1. 2)examen des possibilités envisageables : en principe, il y en a au moins deux, autrement on n’est plus devant un choix ! Il faut regarder le problème avec une bonne perspective, évaluer les avantages et les inconvénients (il y a toujours les deux !), écouter le moteur interne ou l’intuition, être réaliste et prendre du recul. On peut éventuellement parler du problème avec une ou plusieurs personnes pour avoir un regard différent.


  1. 3)le choix en lui-même : c’est l’instant où on va vers une seule possibilité. Encore une fois, on peut le répéter ici : Il n’y a pas de bon, ni de mauvais choix ! Il faut assumer ce qu’on a choisi, et accepter qu’on ne peut pas tout avoir dans la vie, accepter qu’on va perdre un aspect qui est dépendant du choix qui a été fait ! Il est toujours plus judicieux de choisir que de rester immobile ! Arriver à faire le choix peut prendre plus ou moins de temps !


  1. 4)mise en oeuvre du choix : une fois le choix fait, il faut passer à l’acte, tout simplement.


Celui qui hésite est dans le passé ou dans le futur, et il ne pense qu’à ce qu’il peut perdre ou gagner ! Il n’est pas dans le présent !


Pour bien choisir, il faut se déculpabiliser et apaiser ses peurs !


Si on a choisi et que cela ne va pas, on change ! Rien ne nous oblige de garder absolument le choix qu’on a fait. Par contre, il se peut qu’une remise en question de soi doive être envisagée ! Si on passe toute sa vie à changer, on fuit. Ceci n’est pas conseillé non plus.


Dans la philosophie chinoise, la notion de culpabilité n’existe pas ! Pourquoi ? Parce que dans la philosophie chinoise, nous sommes ici pour apprendre, pour devenir un être toujours plus grand, toujours plus vaste. Il faut donc vivre avec bonheur le chemin qu’on doit parcourir.


Puisque nous sommes libres de nos choix, il faut savoir que les autres personnes aussi sont libres de leurs choix ! Il faut alors comprendre que nous ne sommes pas responsables de la souffrance de l’autre (pour autant que nous ne le fassions pas exprès), puisque c’est leur choix et qu’ils ont aussi le droit de choisir !


L’autre ne m’appartient pas, donc, il est libre de ses choix. Parfois on peut se trouver dans la situation où on va devoir accepter le choix de l’autre !


Notre société est toujours dans le jugement, ce qui est faux !


Plus on fait des choix qui vont à l’encontre de soi, plus on sera mal, plus il y aura d’échecs, plus on risque d’être malade ! Respectez-vous vous-même !


Quand on fait un choix, il ne faut pas plaire aux autres !!!


Il ne faut tenir compte que de soi (sans nuire bien sûr aux autres, car on est responsable des choix qu’on fait !). De toute manière notre choix ne conviendra pas à quelqu’un !


En plus, dans la vie, on a un sacré avantage dans les choix qu’on fait, car on n’a pas d’obligation de résultat. C’est super, non ? Essayez d’y réfléchir. Dans la vie, il suffit donc de prendre des décisions qui font qu’elles sont intègres avec nous-même ! La notion d’engagement envers quelque chose ne doit pas exister : on doit faire les choses selon notre bonne conscience sans nuire aux autres en vivant l’instant présent.


On peut s’entraîner à faire des choix : se mettre dans un endroit avant de faire quelque chose, se donner 5 minutes pour faire un choix, puis, s’il n’y a toujours pas de choix qui a été fait (car on n’ose pas), ajouter 2 minutes et profiter de cet instant (donc de l’instant présent) avant de passer à l’action.

ACCUEIL          LÂCHER PRISE          EXERCICES DE BASE          COURS          ARTICLES          CONTACT